Ce site dédié à l'oeuvre de Charles JULIET est un espace de documentation subjective et de rencontre entre ses Lecteurs et l'Association "La Cause des Causeuses", Avec son accord, les principaux événements concernant son actualité éditoriale et ses rencontres publiques y sont évoqués.
Previous month:
octobre 2010
Next month:
décembre 2010

novembre 2010

Charles Juliet à la Villa Gillet, XXIII°colloque de la Société Internationale d'Histoire de la Psychiatrie et de la Psychanalyse , L'autisme au coeur de l'humain, Samedi 27 Novembre 2010

 

Participation à une Table Ronde à 16 h  :  D'où vient la créativité ?

Villa Gillet  25  rue Chazière, 69004  Lyon

 

               - La toile est liée à un drame fondamental.

               - Il faut chercher à voir, là où voir n'est plus

                 possible, où il n'y a plus de visibilité.

               - Oui, quelque part, il ya peut-être aussi de la joie. 

                                       Bram Van Velde  - 13 Avril 1968

           

         

 

          " Rencontre avec Bram Van Velde "   Charles Juliet

 


               

 

 

L'autisme au coeur de l'humain

Programme autisme 27 Novembre VILLA GILLET
                   

             Comité d'organisation :


                    Anny Combrichon

                    Françoise Crozat-Fanget

                    Francis Dumont

                    Huguette Ritz

                    Jean-Jacques Ritz

                    Henri Roudier

                    Elizabeth Roudinesco

 

 Pour en savoir plus  :   SIHPP, Jean-Jacques Ritz, 5 rue Sala, 69002 LYON

                                                jjrz@orange.fr

 

 

 

 

 

 


En un dernier hommage à l'ami peintre EVARISTO

COUVERTURE BLEUE

 

Un grand livre bleu sombre et sobre, peu épais,  avec 200 exemplaires en première édition, mais recélant d'émouvantes  reproductions de dessins à l'encre et celle d'une huile sur toile intitulée " les forces de la nuit" signées de l'ami disparu EVARISTO.  Ses amis , dont Charles JULIET qui a préfacé ce recueil , se souviennent du sourire d'EVARISTO , de sa personnalité fougueuse et attachante. Un autodidacte qui nous a laissés l'année dernière et qui nous manque.

 

EVARISTO

EVARISTO qui disait :

" On ne doit peindre ni par défi, ni pour plaire,

chaque peintre doit s'exprimer différemment,

chacun porte dans son coeur un monde, et c'est

ce monde que nous devons donner à voir.

Voilà ce que doit être la création d'un artiste.

Pour moi , toute peinture doit dire quelque chose

autrement c'est de la décoration."

 

Les toiles d'EVARISTO vues par son ami Charles JULIET :

 

Couleurs hissées à l'extrême du cri

Des formes lasses  font les gestes de la mère

Des yeux sinistrés traînent dans les visages

Des bras sans espoir essaient des étreintes

Des mains attendries apaisent les larmes

Revivent l'Espagne et l'enfance famélique

(moutons claudicants    chèvres borgnes

ânons étiques fouaillés par la faim

sur les collines rocailleuses

oliviers rabougris     soleil dément

existence dévastée   coeur éclaté

par le fer rouge de l'exil )

 

Des croix de dressent

Le crépuscule ensanglante les visages